APPELEZ-NOUS :
0826 806 901 (coût d'un appel local)

10 questions avant de vendre son entreprise

Transmettre sa société n’est pas une décision qui se prend à la légère, de façon imprévue. Il convient de s’interroger sur le timing et la préparation nécessaire avant de vendre son entreprise. 10 questions pour vous aider.

Quelles questions avant de vendre son entreprise

Vendre son entreprise en 10 questions

1. Est-ce que l’entreprise est prête ?

On estime que 2 ans minimum sont nécessaire avant de vendre son entreprise. Assurez-vous de pouvoir produire les déclarations de revenus et bilans des 2 ou 3 dernières années. Il est nécessaire de présenter une bonne rentabilité aux acquéreurs potentiels, afin d’obtenir un prix de vente intéressant.

2. Avant de vendre son entreprise, comment l’évaluer ?

Plusieurs méthodes cohabitent, en fonction de la rentabilité actuelle et des prévisions futures. Il peut être intéressant de créer un mix unique de ces différents procédés, pour établir un prix de vente au plus près de la réalité. Attention, dans le cadre d’une transmission familiale de ne pas charger la société de déductions fiscales, ce qui pourrait inciter un acheteur à sous-évaluer sa valeur.

Lire aussi : Comment évaluer la valeur d’une entreprise ?

3. Qui dans mon équipe participe à la vente ?

En tant qu’entrepreneur, il est important de déterminer quelles équipes, quelles personnes vous accompagneront dans le processus de transmission. Réfléchissez bien aux différents profils qui peuvent vous aider à obtenir le meilleur prix. Entourez-vous aussi de consultants extérieurs, qui apporteront leur expertise lors des négociations et de la rédaction des différents documents légaux.

4. Est-ce le bon moment ?

Beaucoup attendent que l’entreprise soit en déclin pour la vendre. C’est évidemment le contraire de ce qu’il faut faire. L’idéal étant de céder une firme au sommet de sa rentabilité.

5. Quel est l’état du marché ?

Avant de vendre son entreprise, il est nécessaire d’examiner les conditions du marché. En fonction de votre secteur, elles peuvent influencer le prix de vente. Il y a quelques années, les sociétés de home staging se vendaient très bien. Aujourd’hui, certaines ont perdu jusqu’à ¾ de leur valeur !

6. L’entreprise peut-elle faire face aux changements d’horizon ?

L’évolution rapide de la technologie, la mondialisation croissante et d’autres tendances commerciales peuvent fragiliser la pérennité d’un business. L’entrepreneur doit toujours rester au top des tendances ou se faire accompagner pour s’y maintenir. Et s’il sent qu’il ne peut plus suivre les évolutions du marché, céder sa société est peut-être la bonne option.

7. L’entreprise peut-elle prospérer après le départ de son dirigeant ?

Ou est-elle trop dépendante d’un seul client ? Dans un cas comme dans l’autre, cela peut refroidir un candidat acquéreur. Une entreprise « saine » devrait fonctionner lorsque le propriétaire est en vacances. Elle bénéficie d’une bonne diversification des revenus, où aucun client ne représente plus 5% des ressources de l’entreprise.

8. Quid de l’après cession ?

Parfois, certains accords sont conclus à condition que le dirigeant reste dans l’entreprise après la cession, en qualité de consultant. Si c’est au cédant de décider si cela en vaut vraiment la peine, pour l’acheteur, c’est une garantie supplémentaire. Et cela peut influencer le prix de vente final.

9. Quels sont les risques de rupture ?

Les problèmes non résolus peuvent se retourner contre la vente, en particulier dans des domaines qui touchent aux actifs, à la comptabilité et aux droits de propriété intellectuelle. Aussi, avant de vendre son entreprise, il convient de résoudre tous les litiges en cours.

10. Quelles sont les alternatives à la vente ?

Si une vente directe ne vous convient pas, un consultant en transmission ou un banquier peuvent vous aider à évaluer d’autres options. Que diriez-vous de structurer un accord pour transmettre la propriété aux employés ? Envisageriez-vous de vendre un pourcentage de la société à un fonds de capital-investissement? Ou feriez-vous une recapitalisation à effet de levier ?

Lire aussi : 8 critères avant de vendre son entreprise individuelle

Pour vous accompagner dans la cession de votre entreprise, faites appel à Actoria France, une équipe spécialisée dans la transmission de société.

 

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
Actoria Conseil, SAS au capital de 50 000 euros, créé le 1er février 2003, est un cabinet spécialisé dans la cession de PME, d'entreprise, la vente d'entreprise, la transmission d'entreprise, la vente de société. Si vous vous posez la question "comment vendre son entreprise et trouver rapidement un repreneur" alors contactez Actoria Conseil. Actoria est membre expert du CNCFA (Compagnie Nationale des Conseils en Fusions acquisitions) sous le numéro M6161 et dispose de la carte professionnelle transactions sous le numéro 75012017000022799.
Actoria est le spécialiste de la cession / vente / transmission d'entreprise, pme, société. Comment vendre sa (ma) societe ou son (mon) entreprise ? Contactez Actoria pour une transmission d'entreprise réussie.

succession d'entreprises en suisse; vente d'entreprise au Luxembourg; vente de PME en Belgique; cession entreprise au Maroc;vendre une entreprise au Canada