APPELEZ-NOUS :
0826 806 901 (coût d'un appel local)

Les entrepreneurs français ne préparent pas leur transmission

En France, près de la moitié des ETI seront amenées à la transmission dans les 10 années à venir, soit plus d’un million d’emplois. Malheureusement, la cession coûte encore trop cher et les dirigeants restent trop peu préparés.

Transmettre une société en France, pas encore dans les réflexes

La transmission trop compliquée en France

Chaque année, 185.000 entreprises sont potentiellement concernées par une transmission. De quoi sauvegarder quelque 750.000 emplois et en créer 150.000 nouveaux !

La transmission trop chère en France ?

Les entreprises qui anticipent leur transmission affichent des taux d’investissement, de rentabilité et de survie supérieurs à celles qui n’ont rien préparé. On estime en effet que sur les 60.000 sociétés mises sur le marché, 30.000 mettent la clé sous la porte faute de repreneur, détruisant au passage près de 37.000 emplois.

Pourquoi ? Certains pointent les difficultés financières, administratives et fiscales. En Europe, l’Allemagne a créé un régime fiscal facilitant et encourageant la transmission, taxée à 0%. Son coût est extrêmement réduit en Belgique aussi, à hauteur de 3% ou en Espagne, avec seulement 0,02% en contrepartie du maintien de la masse salariale. Si les décideurs français ont pris toute la mesure des enjeux liés à la transmission d’entreprise, celle-ci reste nettement plus coûteuse que dans d’autres pays européens.

Lire aussi : La France est-elle le pays qui taxe le plus les transmissions ?

Les dirigeants trop peu préparés

Mais la fiscalité n’est pas le seul frein à la transmission d’entreprise. Les résistances psychologiques ou émotionnelles ne peuvent pas être sous-estimées. En France, elles sont à l’origine d’un manque évident de préparation de la transmission. Alors que la culture anglo-saxonne ne se refuse pas la possibilité de vendre une entreprise au somment de sa rentabilité, les entrepreneurs français sont plus réticents à l’idée de quitter leurs équipes, leurs locaux. Ils retardent jusqu’au dernier moment l’échéance. Sans planifier en amont les étapes nécessaires à la transmission.

On constate une inadéquation entre l’offre et la demande. Le profil type du repreneur est un homme ou une femme âgé.e de 40 à 45 ans, de formation supérieur et à la recherche de PME de 20 à 30 collaborateurs. Or, 97% des entreprises en transmission ont moins de 20 salariés. Pour trouver acquéreur, le marché doit miser sur le talent des jeunes, qui peuvent y trouver une vraie alternative à la création d’entreprise.

Une situation qui pourrait être corrigée par la transmission familiale. Pourtant, elle ne concerne encore que 10% des cessions de PME et ETI. On remarque que cette transaction est privilégiée par un certain tissu industriel territorial, particulièrement dans les zones les moins denses en entreprises. Mais globalement, la France reste à la traîne sur ces questions également.

Lire aussi : Transmission familiale, la France mauvais élève européen

Dans tous les cas, la complexité du processus de transmission, qui allonge le délai de cession, est le premier frein à lever. Les dirigeants doivent mettre en place, avec leurs proches ou d’autres collaborateurs de confiance une gouvernance adaptée. Une charte de transmission permet ainsi d’affirmer les valeurs de l’entreprise, de placer sa stratégie sur le long terme. C’est un enjeu économique majeur, à la fois en termes de dynamisme et d’attractivité des territoires.

Chef d’entreprise, n’attendez plus ! Préparez la cession future de votre société dès aujourd’hui. Prenez contact avec les consultants Actoria France, experts de plus de 20 ans en transmission d’entreprise.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
Actoria Conseil, SAS au capital de 50 000 euros, créé le 1er février 2003, est un cabinet spécialisé dans la cession de PME, d'entreprise, la vente d'entreprise, la transmission d'entreprise, la vente de société. Si vous vous posez la question "comment vendre son entreprise et trouver rapidement un repreneur" alors contactez Actoria Conseil. Actoria est membre expert du CNCFA (Compagnie Nationale des Conseils en Fusions acquisitions) sous le numéro M6161 et dispose de la carte professionnelle transactions sous le numéro 75012017000022799.
Actoria est le spécialiste de la cession / vente / transmission d'entreprise, pme, société. Comment vendre sa (ma) societe ou son (mon) entreprise ? Contactez Actoria pour une transmission d'entreprise réussie.