APPELEZ-NOUS :
0826 806 901 (coût d'un appel local)

Planifier sa transmission d’entreprise

Vous envisagez de vendre de votre société pour votre retraite. Mais la transmission d’entreprise n’est pas toujours suffisante. Comment la prévoir ?

Avant la transmission d’entreprise, le dirigeant ne peut négliger toute la prévoyance. Pour anticiper une éventuelle perte de revenus et pour assurer les conditions de travail aux salariés. Préparer la transaction, c’est le meilleur moyen de ne pas se laisser guider uniquement par ses émotions.

Transmission d’entreprise et prévoyance

Il n’est pas rare que l’entrepreneur envisage la transmission de sa firme comme ses revenus de retraite. Avant toute chose, il convient de se poser des questions rationnelles. Imaginez ce que seront vos charges et vos besoins financiers quand vous arrêterez de travailler. Il sera d’autant plus facile de calculer si la vente de votre société permettra de couvrir ses dépenses. L’idée est de conserver votre pouvoir d’achat après la transaction. Vous pourrez aussi développer des stratégies complémentaires, comme une prévoyance retraite ou un nouvel investissement, mobilier ou immobilier.

Bien évidemment, le prix même de la transaction détermine vos besoins en revenus supplémentaires. Différentes méthodes cohabitent pour fixer la valeur de la transmission d’entreprise. Mettez-vous à la place de l’acquéreur. Si vous voyez essentiellement votre activité par le prisme du passé – les investissements consentis, les clients acquis, les ventes réalisées – alors qu’un repreneur s’intéresse avant tout au futur : la rentabilité attendue, les risques, l’adaptation de l’activité aux nouvelles technologies, etc.

Les conditions offertes aux employés

Planifier la transmission d’entreprise peut aussi passer par la mise en place d’avantages collectifs, comme un plan épargne retraite complémentaire ou une prime d’intéressement. Ces procédés permettent de conserver les forces vives au sein de l’entreprise. Ils améliorent son bilan et participent à satisfaire toutes les parties prenantes. Attention toutefois, les conventions ou accords collectifs ne sont pas automatiquement transférés. Leur maintien après transmission dépend du régime particulier de l’article L.2261-14 du Code du travail. Un avocat spécialisé en transmission d’entreprise peut vous aider à régler ces questions.

On le comprend, anticiper la cession de son entreprise, c’est aussi se pencher sur ce qui va se passer après la transaction. Il convient de bien mesurer les impacts majeurs et l’apparition de nouveaux risques sur votre vie patrimoniale. Sans compter la pression fiscale que les droits de succession peuvent créer, qui doivent aussi être calculés.

Pour vous accompagner dans la cession de votre entreprise, faites appel à Actoria France, une équipe de professionnels spécialisés dans la transmission de société et dédiés à votre projet.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
Actoria Conseil, SAS au capital de 50 000 euros, créé le 1er février 2003, est un cabinet spécialisé dans la cession de PME, d'entreprise, la vente d'entreprise, la transmission d'entreprise, la vente de société. Si vous vous posez la question "comment vendre son entreprise et trouver rapidement un repreneur" alors contactez Actoria Conseil. Actoria est membre expert du CNCFA (Compagnie Nationale des Conseils en Fusions acquisitions) sous le numéro M6161 et dispose de la carte professionnelle transactions sous le numéro 75012017000022799.
Actoria est le spécialiste de la cession / vente / transmission d'entreprise, pme, société. Comment vendre sa (ma) societe ou son (mon) entreprise ? Contactez Actoria pour une transmission d'entreprise réussie.

succession d'entreprises en suisse; vente d'entreprise au Luxembourg; vente de PME en Belgique; cession entreprise au Maroc;vendre une entreprise au Canada